fbpx

La retraite agricole

retraite agricole en France

L’agriculteur a également droit à la retraite. Ses employés, qui œuvrent chaque jour dans les champs pour fournir de la nourriture à toute la population mondiale, méritent de se reposer à un certain âge et céder leur place aux plus jeunes. Les agriculteurs sont appelés, comme tout autre travailleur des services de l’État ou du privé, ou même des indépendants, à préparer leur retraite pour vivre ce temps de repos sans misère. Découvrez dans cet article ce que vous devez savoir concernant la retraite agricole et les astuces pour réussir à la préparer au mieux.

Les conditions de la retraite agricole

la retraite agricole en France

L’âge de la retraite agricole et les conditions de durée d’assurance

Les paramètres sont similaires à d’autres régimes de retraite. L’agriculteur prend sa retraite à 62 ans, et l’âge à taux plein est de 67 ans. Des exceptions sont également prises en compte, ce qui autorise une prise de retraite anticipée pour des cas de:

  • maladies,
  • invalidité et bien d’autres.

La durée d’assurance se situe entre 160 et 172 trimestres en fonction de l’année de naissance.

Le calcul de la pension

Le mode de calcul de la retraite, en revanche, est très particulier. La retraite agricole de base comprend :

  • Une pension forfaitaire qui varie selon la durée de la carrière selon la génération
  • Une pension proportionnelle calculée en points.
  • Un système de décote/surcote allant de – 2,5 % par trimestre à + 1,25 %.

S’ajoute à la pension de base une pension complémentaire, elle aussi calculée en points. Ce dernier régime verse éventuellement un complément pour porter la pension totale (base + complémentaire) à un minimum de 75 % du SMIC net.

Les réformes du système de retraite agricole

La nouveauté dans ce secteur d’activité, c’est la loi PACTE qui est une stratégie d’épargne et de préparation de la retraite. Le plan d’épargne retraite (PER) permet également aux épargnants de toucher des avantages fiscaux sur chaque pécule de retraite déposé.

Dispositif unique

Le plan d’épargne de retraite vient ainsi remplacer les dispositifs précédents. Il est unique et pratique. Il a pour finalité de simplifier l’épargne-retraite. Plus flexible qu’auparavant, l’épargne-retraite attire désormais plus d’agriculteurs rattachés à des entreprises et aussi les contribuables. Il offre la possibilité de développer votre épargne à titre individuel et même à titre collectif.

Individuel et collectif

Les travailleurs agricoles non-salariés ont la possibilité d’ouvrir un compte ou un contrat d’assurance grâce au plan d’épargne de retraite. Le PER dispose de deux formes d’épargne collective.

  • Une adressée aux salariés de l’entreprise sur la base de l’intéressement et de la participation
  • L’autre dédié à une partie définie des salariés. Toutes ses formes sont légales et dotées de règles similaires qui rendent flexible la portabilité d’un produit à l’autre en cas de changement d’activité.

Versement au choix

L’argent que vous épargnez à travers le plan d’épargne de retraite peut vous être retourné en partie ou intégralement en fonction de vos nécessités. Les cas d’accident ou le besoin de bâtir une résidence principale sont, entre autres, les motifs qui peuvent être acceptés quand vous faites une demande de déblocage de votre compte.

Le PEA – Un excellent complément à la retraite agricole

Le PEA pour Plan d’Epargne en Actions est l’enveloppe fiscale par excellence pour profiter des intérêts composés. Les intérêts composés traduisent le fait que les intérêts de chaque année génèrent eux-mêmes de plus en plus d’intérêts. La plus-value obtenue au-delà de 20 ans de placement devient tout simplement impressionnante. Pour que cela soit efficace, vous devez apprendre à générer des rendements annuels au-delà des 10%. Cela semble impossible pour beaucoup de personnes. Et pourtant! C’est à la porter de tout le monde. Si vous souhaitez découvrir la stratégie à mettre en place pour obtenir une rente au-dessus toute retraite agricole, vous devriez cliquer ici sans tarder pour acquérir notre guide « Millionnaire à la retraite« 

Quels sont les avantages fiscaux et sociaux de ces réformes ?

Comme avantage, les versements autres que vous déposez volontairement pourront être extraits au niveau de l’impôt sur le revenu et de l’assiette des cotisations.

En quittant le plan d’épargne de retraite, si vous décidez de vous retirer, aucune somme n’est déduite de votre compte à l’exception des cas de versements déduits à votre entrée.

La loi pacte votée incite les détenteurs d’assurance vie à transférer leur épargne vers le plan d’épargne de retraite. Jusqu’au 1er janvier 2023, tout rachat d’assurance vie, de plus de 8 ans, donnera droit à un abattement fiscal doublé. La seule condition pour en bénéficier est de reverser les sommes dans un nouveau PER.

Conclusion

Les nouvelles réformes visent à donner plus d’opportunités de réussite de sa retraite agricole à chaque agriculteur. Pour un compte enregistré depuis au moins cinq ans, vous pouvez le transfert vers un autre opérateur gratuitement. Les agriculteurs détenteurs de ce privilège peuvent espérer de meilleur rendement. En amont de tout versement, il convient d’étudier la situation fiscale, la nature des revenus ou encore les besoins de trésorerie. N’hésitez pas à laisser vos commentaires dans l’espace dédié ci-dessous ainsi qu’à partager notre article sur les réseaux sociaux. Autrement pour poursuivre votre visite sur notre site, nous vous invitons à consulter notre page d’accueil afin d’être mieux orienté sur la manière dont nous pourrions vous aider.

La retraite agricole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut