Retraite à l’étranger

Prendre sa retraite au Costa Rica – Pourquoi l’envisager ?

Vous ne le savez peut-être pas mais de plus en plus de personnes s’intéressent au fait de prendre leur retraite au Costa Rica. Souvent considéré comme le joyau de l’Amérique centrale, le Costa Rica a une popularité qui ne cesse de croître. Dans les lignes qui suivent, nous allons passer en revue quelques points visant à vous démontrer que cela peut être une bonne idée pour vous aussi d’envisager de faire votre retraite au Costa Rica.

Les principales raisons de prendre sa retraite au Costa Rica

Commençons par citer quelques points qui mettent en avant le Costa Rica comme une destination de premier choix.

  • Proche des États-Unis
  • Le climat tropical
  • La beauté naturelle
  • La culture
  • Un niveau de vie élevé pour un coût de vie très bas

Parce qu’une courte vidéo pourrait mieux vous plonger dans le décor qu’un long texte, lancer le lecteur ci-dessous pour regarder une courte vidéo de 2min.

Localisation géographique du Costa Rica

Pour de nombreuses personnes qui prennent leur retraite au Costa Rica, l’un des principaux avantages est sa proximité géographique avec les États-Unis.

Le Costa Rica n’est qu’à quelques heures de vol du continent sud des États-Unis. Les vols du Costa Rica vers les États-Unis mais aussi vers l’Europe sont fréquents, ce qui facilite les déplacements. De plus, le décalage horaire entre le Costa Rica et la plupart des villes américaines n’est que de quelques heures. Sans oublier, que qui dit Amérique centrale dit également la mer des Caraïbes avec ses nombreuses îles paradisiaques.

retraite au Costa Rica - situation géographique du pays

Avec une retraite en France, si vous souhaitez voyager, vous pourrez vous rendre dans d’autres pays d’Europe très facilement sans payer trop cher en utilisant des compagnies aériennes comme Easyjet. Mais, si vous faites le choix d’une retraite au Costa Rica, vous pourrez vous rendre facilement au Panama, Nicaragua, Cuba, la République Dominicaine, toutes les îles de la Caraïbes dont celles françaises (Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélémy) sans oublier l’Amérique latine avec le Venezuela ou encore le Brésil. C’est à vous de voir le genre de lieux qui vous inspirent le plus entre les pays et îles cités ci-dessus ou des pays comme l’Allemagne, les Pays-Bas, la Suède, l’Espagne, etc. si vous restez en France.

Coût de la vie – Un argument choc pour prendre sa retraite au Costa Rica

Une autre raison de prendre sa retraite au Costa Rica est que le coût de la vie est beaucoup moins élevé qu’aux États-Unis et que la plupart des pays d’Europe.

Par exemple, manger dans un bon restaurant vous coûtera environ 9 000 couronnes costaricaines, soit environ 12 € et une femme de ménage ne vous coûtera que 90 000 couronnes costaricaines par mois, soit environ 120 €/mois.

Les articles ménagers généraux sont environ 60% moins chers qu’aux États-Unis et les factures de services publics sont également beaucoup moins chères.

En fait, vous pouvez facilement vivre confortablement avec nettement mois que ce que vous dépenseriez en France.

Vous accéderez à de nombreuses autres comparaisons de coût de la vie entre la France et le Costa Rica en cliquant ici.

retraite au Costa Rica à San José

Statut fiscal d’un retraité au Costa Rica

Lors de la retraite au Costa Rica, l’un des principaux avantages pour les Américains est sans aucun doute le statut de paradis fiscal. Les Américains qui prennent leur retraite au Costa Rica ne paient pas d’impôts sur leur pension de retraite en provenance des États-Unis. Mais, rassurez-vous, en tant que Français, vous avez droit aux mêmes avantages simplement parce que le Costa Rica pratique ce que l’on appelle communément la taxation territoriale. Dans le programme « Retraite anticipée », nous voyons l’opportunité qui se cache derrière la taxation territoriale dans les détails. Nous voyons plusieurs pays qui mettent en place de ce type de taxation qui permet légalement de mettre en place ce que nous qualifions de voie rapide vers le succès.

Sans rentrer dans les détails, sachez que la taxation territoriale signifie que le pays en question ne taxe que les revenus qui sont générés dans le pays en question. Tous les revenus qui viennent de l’étranger, quel qu’il soit, ne sont pas taxés. Dans le programme « Retraite anticipée », vous découvrirez, entre autres, un moyen ultra efficace de développer un véritable business sur Internet qui rapporte gros tout en payant 100% légalement 0€ d’impôts.

Si cela vous intéresse de savoir comment vous pourriez devenir rentier dans 2 à 5 ans peu importe votre âge actuel, vous devriez sérieusement prendre quelques minutes de votre temps pour lire ce que vous découvrirez en cliquant ici. Après avoir consulté le lien précédent, il ne fait aucun doute que vous aurez envie de prendre votre retraite au Costa Rica, non pas après 62 ans, mais d’ici 2 à 5ans, même si vous avez moins de 40 ans aujourd’hui.

Coût de l’immobilier au Costa Rica

Lorsque vous prendrez votre retraite au Costa Rica, vous bénéficierez de logements abordables – des maisons d’un niveau équivalent à celles des États-Unis ou de la France avec un prix au mètre carré inférieur à la plupart des villes françaises. Selon nos recherches, le prix moyen au m2 est aux alentours des 1400€. Vous trouverez davantage d’informations à ce sujet en suivant ce lien.

Même si le prix de l’immobilier a augmenté au cours des dernières années, vous pouvez trouver de petites maisons basiques à partir d’environ 70 000 € avec un choix de maisons adaptées à votre poche et à votre style de vie.

San José au Costa Rica

La loi costaricienne et sa constitution protègent la propriété privée des terres et les ressortissants étrangers ont les mêmes droits que les citoyens. Si cela vous semble logique que vous ayez les mêmes droits qu’un Costaricain, sachez qu’il a de nombreux pas dans le monde où ce n’est simple de devenir propriétaire d’un bien immobilier. De plus, le Costa Rica a un pays très stable avec un gouvernement démocratique.

Le confort d’un environnement politique stable – contrairement à d’autres pays d’Amérique latine, signifie que prendre sa retraite au Costa Rica vous donne la tranquillité d’esprit, grâce à vos droits légaux.

Retraite au Costa Rica et soins de santé

Lorsqu’il s’agit d’expatrier pour sa retraite, l’un des points incontournables est la qualité et le coût des soins de santé. Car le but n’est de vivre dans un coin de paradis certes, mais si vous avez un problème bénin, vous pouvez mourir car les hôpitaux ne seraient pas à la hauteur. sur ce point, rassurez-vous ! Sachez que pendant de nombreuses années, le Costa Rica a fourni des services de santé aux visiteurs du monde entier – où ils ont pu obtenir des soins de santé de classe mondiale à une fraction du coût de ceux disponibles aux États-Unis et en Europe.

Lors de leur retraite au Costa Rica, la plupart des gens souscrivent à l’assurance médicale proposée par la compagnie d’assurance gouvernementale – elle offre une couverture à seulement 750 € par an pour un homme adulte, âgé entre 45 et 50 ans et cela couvre 80% des frais médicaux!

En fait, les Nations Unies classent systématiquement les services de santé du Costa Rica parmi les meilleurs d’Amérique latine et dans le top 20 mondial. Donc, lorsque viendra le moment de vous poser des questions sur la fiabilité du système de santé au Costa Rica, vous pourrez cocher la case sans hésitation.

Lorsque vous prenez votre retraite au Costa Rica, il est bon de savoir qu’en vieillissant, vous pouvez profiter de certains des meilleurs soins de santé qui soient – à une fraction du coût des États-Unis ou de l’Europe.

Le pays

Le Costa Rica est un très petit pays d’environ 51 100 m2 et une population de seulement 5.1 millions d’habitants, soit une densité de 100 habilitants / km2.

De nombreuses personnes prennent leur retraite au Costa Rica pour un rythme de vie plus lent – et parce que c’est l’un des pays les plus sûrs au monde. De plus, l’infrastructure est de première classe.

Le Costa Rica est également un pays magnifique avec des paysages variés.

retraite au Costa Rica

Avec de superbes plages de sable, des montagnes, des collines, de beaux lacs et d’énormes volcans – le Costa Rica est vraiment un pays de beauté et d’émerveillement.

prendre sa retraite au Costa Rica

Le climat est une autre attraction pour de nombreux retraités au Costa Rica. Par exemple, si vous voulez la chaleur de la plage, vous pouvez l’avoir. Cependant, si vous aimez un climat plus frais et moins humide, vous préférerez peut-être le «printemps éternel» de la vallée centrale et de San Jos. Là-bas, la température moyenne varie entre 28 et 30°C l’après-midi toute l’année avec une saison sèche de décembre à avril et une saison humide de mai à novembre. Cela vous fait rêver ? Vous n’avez plus qu’à mener des recherches complémentaires pour savoir si oui ou non, vous pourriez envisager de partir au Costa Rica pour votre retraite.

Si vous pensez que vous n’avez pas assez d’argent pour vous offrir ce rêve, le programme « Retraite anticipée » est justement fait pour vous permettre de mettre en place ce qu’il faut pour vous assurer de recevoir des revenus de diverses sources afin de vous assurer une vie rentier.

Comment devenir bilingue espagnol facilement ?

Comme vous le savez surement déjà, au Costa Rica, 90% des Costaricains parlent espagnols et en tant que Français, il est très facile d’apprendre l’espagnol à condition de s’y prendre de la bonne manière. Et, sur ce point, vous pouvez oublier les méthodes enseignées à l’école qui ne fonctionnent pas. Pour devenir bilingue espagnol le plus rapidement et le plus efficacement possible, il vous suffit de vous procurer le guide « Bilingue Express« .

Bilingue Express

Prendre sa retraite au Costa Rica offre aux gens un mode de vie différent, moins stressant, dans un beau pays et tout cela à un coût qui vous permettra d’en avoir beaucoup plus pour votre argent.

Lorsque vous prenez votre retraite, vous méritez un style de vie de qualité et c’est précisément ce que le Costa Rica peut vous offrir.

Espérant que cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à laisser vos commentaires via l’espace dédié ci-dessous.

Comment prendre sa retraite en Espagne

L’article ci-dessous est inspiré d’un excellent article anglais que vous retrouverez en cliquant ici. D’ailleurs, si vous souhaitez devenir parfaitement bilingue anglais, nous vous invitons à cliquer ici. La parenthèse étant fermée, si rien ne vous retient en France, pourquoi ne pas prendre votre retraite à l’étranger? Vous avez une tonne d’options. L’Espagne, par exemple, offre de superbes expériences en montagne et à la plage. Mais avant de commencer à faire vos valises, renseignez-vous sur les conditions de retraite en Espagne, notamment sur les coûts et les conditions de résidence. Et si vous avez besoin d’aide pour préparer votre retraite à l’étranger, pensez à vous faire aider par un conseiller financier.

Coût moyen de la retraite en Espagne

Il est possible de prendre une retraite confortable en Espagne avec environ 25 000 Euros par an. Ce montant s’élève à environ 2 083 Euros par mois. Bien sûr, il est possible de vivre en Espagne avec moins – 20 000 Euro, par exemple. Ce montant serait plus judicieux si vous décidiez de vivre plus loin des grandes villes et de mener un style de vie plus minimaliste.

Imposition en Espagne

Heureusement pour les retraités, l’Espagne a un faible taux d’imposition foncière. Dans certains cas, vous devrez remplir une déclaration d’impôt sur le revenu en Espagne. C’est le cas si:

  • vous résidez en Espagne plus de six mois par an
  • et que vos revenus sont supérieurs à 24 000 Euros,
  • que vous percevez des revenus locatifs de plus de 1 100 Euros environ ou des plus-values ou des revenus d’épargne de plus de 1 700 Euros.

L’impôt sur le revenu s’applique toujours lorsque vos revenus proviennent en grande partie de comptes français.

Ceux qui envisagent de s’installer en Espagne à la retraite doivent savoir que le pays a une taxe de vente qui peut être assez élevée. Connue sous le nom d’IVA (Impuesto sobre el Valor Añadido), elle est essentiellement l’équivalent de la TVA (taxe sur la valeur ajoutée). Attention, le prix indiqué pour un article inclut généralement cette taxe.

Il est toujours avantageux pour vous de travailler avec un conseiller financier avant et pendant votre retraite. Le bon conseiller peut vous aider à déterminer votre charge fiscale et à remplir correctement votre déclaration d’impôt.

Comment prendre votre retraite en Espagne : Logement et santé

Logement en Espagne

Le coût de votre logement dépendra en grande partie de l’endroit où vous déciderez de vous installer. S’installer dans une chambre à coucher dans une grande ville comme Madrid peut vous coûter environ 900 Euros de loyer par mois. En revanche, si vous quittez la ville, le prix du loyer peut atteindre 450 Euros. Louer ou acheter une maison dans des villes moins populaires vous permettra également d’économiser de l’argent sur le logement. Comme la plupart des retraités se retrouvent dans les grandes villes, ils doivent alors faire face à des prix plus élevés. Découvrez les autres villes que l’Espagne a à vous proposer si vous voulez économiser.

retraite en Espagne

En ce qui concerne les soins de santé

Si vous résidez en Espagne, vous pouvez profiter du programme de santé publique complet du pays. En tant que retraité expatrié, vous pouvez bénéficier du programme de santé publique si vous êtes résident, salarié ou travailleur indépendant en Espagne et que vous cotisez à la sécurité sociale ou si vous êtes retraité de l’État. Il en va de même si vous êtes récemment divorcé ou séparé d’un partenaire qui est inscrit à la sécurité sociale. Vous pouvez également choisir de souscrire une assurance privée pour éviter les longs délais d’attente potentiels pour les services publics. En Espagne, les soins de santé privés peuvent coûter environ 200 Euros par mois pour une couverture complète.

Obtenir votre Visa pour l’Espagne

Comme vous êtes probablement à la recherche d’une retraite reposante en Espagne qui n’implique pas de pointage, vous pouvez demander un permis de séjour, ou « visado residencia ». Ce visa ne vous permet pas de travailler dans le pays. Vous devrez prouver que vous avez les moyens de subvenir à vos besoins et à ceux des personnes à votre charge pendant que vous vivez en Espagne sans travailler. Vous pouvez le faire en fournissant la preuve d’un certain revenu mensuel minimum, comme des pensions et des relevés d’investissement. En règle générale, vous devrez prouver que vous disposerez d’au moins environ 2 500 Euro et 532 Euro par personne supplémentaire à charge chaque mois.

Pour entamer la procédure d’obtention de votre visa, rendez-vous à l’ambassade ou au consulat d’Espagne de votre pays. Chaque demande peut coûter environ 200 Euros.

Retraite au Portugal – Plusieurs options s’offrent à vous

L’Espagne offre une tonne de grandes villes où s’installer pendant votre âge d’or, que vous souhaitiez une retraite plus méditerranéenne, montagneuse ou urbaine. Assurez-vous également que vous économisez suffisamment maintenant pour éviter tout problème à l’avenir. Enfin, pour vous assurer une retraite confortable et agréable en Espagne, n’oubliez pas d’apprendre l’espagnol ! Ainsi, vous pourrez réellement participer à votre nouvelle communauté.

retraite en Espagne

Conseils pour la retraite

  • Prendre sa retraite à l’étranger peut sembler idyllique, mais il y a beaucoup de planification à faire. Bien entendu, vous devrez vous occuper de vos permis de séjour et de vos impôts. Mais attention : il est très facile de ne pas tenir compte des frais bancaires. Si vous détenez un compte bancaire en France, vérifiez les frais de transaction et les frais d’utilisation des guichets automatiques étrangers de votre banque. Ces frais s’élèvent généralement à environ 2,50 Euros par retrait à un distributeur automatique ou à 3 % par transaction à l’étranger. Donc, pensez aux banques en ligne ou ouvrez un compte dans une banque espagnole.
  • Il n’est pas toujours facile d’épargner et de planifier sa retraite, surtout si vous gérez vous-même tous vos relevés et soldes. Dans ce cas, pensez à vous faire aider par un conseiller professionnel. Lorsque vous recherchez un conseiller, il est préférable que vous ayez déjà de bonnes connaissances financières. C’est justement pour cela que nous pouvons vous accompagner pendant plus d’une année pour vous permettre de gagner nettement plus d’argent et prendre votre retraite beaucoup plus tôt que prévu.

Si cet article vous a plu, merci de le partagez sur les réseaux sociaux et ailleurs.

Comment prendre sa retraite au Portugal

L’article ci-dessous est une traduction d’un article anglais que vous retrouverez en cliquant ici. D’ailleurs, si vous souhaitez savoir comment devenir parfaitement bilingue en anglais, vous pouvez cliquez ici. La parenthèse étant fermée, sachez que le Portugal est l’un des pays européens les plus abordables et de nombreuses personnes parlent français, surtout dans les grandes villes et sur la côte. Il y a des plages ensoleillées en Algarve, du vin à Porto et une métropole historique à Lisbonne. De plus, ces dernières années, le gouvernement portugais a assoupli les conditions de résidence et les taxes afin de rendre le pays plus attrayant pour les touristes et les expatriés. Vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux pendant dix ans au maximum, ce qui vous aidera certainement à prolonger votre épargne-retraite. En attendant, voici un récapitulatif de ce que vous devez savoir concernant le fait de prendre sa retraite au Portugal.

retraite au Portugal - Algavre

Coût de la vie et logement

Le Portugal est une destination de retraite de plus en plus populaire, en grande partie en raison de son faible coût de la vie. En moyenne, le coût de la vie est près de 25 % inférieur à celui de la France. Même si votre seul revenu est la prestation moyenne de la sécurité sociale, soit 1 400 Euro, vous pouvez vivre confortablement. Il vous faudra donc vivre un peu frugalement si vous voulez résider dans une grande ville, comme Lisbonne, mais, vous pourriez en avoir plus pour votre argent si vous vivez en dehors d’une ville. Un budget mensuel d’environ 2 000 Euros vous permettrait de mener une vie plus luxueuse.

Pour le logement en particulier, vous pouvez vous attendre à payer 750 Euro ou moins pour un appartement d’une chambre à coucher au centre d’une grande ville, comme Lisbonne. Vivre plus loin du centre-ville vous permettra d’économiser jusqu’à quelques centaines d’Euros par mois. Vivre davantage comme un habitant du coin, à la campagne, vous permettrait également d’économiser de l’argent.

Si vous comptez passer des années au Portugal, il peut même être intéressant d’acheter votre propre maison. Vous pouvez trouver des appartements en ville et à l’extérieur à un prix où votre hypothèque serait similaire au coût de la location.

Retraite au Portugal – Visas et permis de séjour

Pour vous installer au Portugal en tant que retraité, vous devez obtenir un permis de séjour. Il est assez facile pour les citoyens de l’U.E. d’obtenir un permis de séjour au Portugal. En fait, il est plus facile d’obtenir un permis de séjour au Portugal que dans les autres pays européens. Le gouvernement du pays a pris des mesures spécifiques ces dernières années pour devenir un lieu d’accueil pour les retraités expatriés.

Pour qu’un citoyen français puisse faire une demande de résidence, il faut se rendre dans un consulat proche. Vous devrez remplir un formulaire de demande et fournir certains documents, comme:

  • votre passeport,
  • une preuve de revenus
  • et la preuve que vous disposez d’une assurance maladie. Vous devrez également vous soumettre à une vérification de vos antécédents criminels.

Une fois la procédure de demande terminée, vous pouvez obtenir un permis de séjour temporaire. Celui-ci vous sera accordé pour une durée de cinq ans. Vous pouvez demander un permis permanent à l’expiration de votre permis temporaire.

Prendre sa retraite au Portugal – Soins de santé

Le Service national de santé au Portugal (Serviço Nacional de Saude) fournit des soins de santé gratuits aux citoyens portugais. Malheureusement, les Français  ne peuvent bénéficier de ces soins gratuits qu’après avoir vécu dans le pays pendant cinq ans et être devenus résidents permanents.

Mais comme nous l’avons déjà indiqué, vous devrez de toute façon souscrire une assurance maladie avant de vous installer au Portugal. L’une des conditions à remplir pour demander le statut de résident en tant que retraité est de prouver que vous avez déjà une assurance maladie.

En matière de coût, ce que vous payez pour une assurance privée dépend de votre âge. Un faible taux n’est accessible qu’aux personnes de moins de 55 ans. De nombreux assureurs ne proposent pas de polices aux personnes plus âgées. Trois compagnies le font :

  • Fidelidade/Multicare,
  • Tranquilidade et
  • Millennium Bank/Médis. La compagnie Médis vend également des plans aux personnes jusqu’à 75 ans et n’annulera pas les polices une fois que vous en aurez une.

retraite au Portugal

Retraite au Portugal – Impôts

Le Portugal impose généralement tous les revenus. Cela inclut les revenus de pension et les revenus de sources internationales. Toutefois, comme nous l’avons déjà mentionné, le gouvernement portugais a pris des mesures pour faire du pays un lieu d’accueil pour les expatriés. Ces mesures comprennent ce que l’on appelle le statut de résidence non habituelle (NHR). Le statut de résident non habituel s’applique aux personnes qui n’ont pas été des résidents fiscaux du Portugal au cours des cinq dernières années. Il s’agit des revenus du travail, des investissements, des plus-values, des pensions et des revenus locatifs.

L’obtention de l’agrément NHR peut vous épargner une grande partie des changements, c’est donc une bonne idée d’y réfléchir. Si vous avez des questions spécifiques sur la façon de présenter une demande ou si vous pouvez présenter une demande, adressez-vous à un expert, par exemple un conseiller financier spécialisé dans le droit fiscal international.

A retenir

Le Portugal offre le meilleur des deux mondes si vous cherchez à prendre votre retraite à l’étranger:

  • c’est une belle destination européenne,
  • et elle est abordable pour le retraité moyen.

Les récentes modifications apportées par le gouvernement pour attirer les étrangers pourraient également vous permettre d’économiser de l’argent sur les impôts pendant une période pouvant aller jusqu’à dix ans. Pour prendre votre retraite au Portugal, vous devrez faire une demande de résidence. La procédure peut prendre un certain temps, mais elle est simple. Vous devez fournir un passeport, la preuve que vous disposez de revenus réguliers et la preuve que vous avez une assurance maladie. Vous devrez également vous soumettre à une vérification de vos antécédents criminels. Cette procédure peut sembler fastidieuse, mais elle en vaut la peine pour vous permettre de profiter de votre âge d’or dans le style européen.

retraite au Portugal

Conseils pour vous aider à payer votre retraite

  • Si vous avez les moyens de vous installer à l’étranger, un conseiller peut également vous aider à comprendre les subtilités d’un déménagement, y compris les implications fiscales.
  • Comme indiqué plus haut, vous pouvez prendre votre retraite confortablement au Portugal, dans une grande ville, avec un revenu de 1 400 Euro par mois – ou moins. Pour certaines personnes, la valeur de votre prestation de sécurité sociale est suffisante pour couvrir le coût de la vie.

Gagner nettement plus d’argent pour partir plus tôt à la retraite

Parce que certaines personnes n’ont pas fait les bons choix de vie, elles se retrouvent aujourd’hui en difficulté financière ou alors ne peuvent pas se permettre de s’offrir la retraite dont elles rêveraient. Parce que la vie est abondance et qu’il est toujours temps de changer la direction que vous avez prise dans votre vie, nous avons décidé de mettre au point un accompagnement sur une année complète pour vous permettre de vous assurer un complément de revenus qui n’a nul autre but que de vous permettre de prendre votre retraite au Portugal ou ailleurs beaucoup plus tôt que prévu. Pour en savoir plus sur notre accompagnement sur une année, cliquez simplement ici.

Apprendre le portugais ou améliorer votre niveau actuel

Nous n’avons pas parlé de ce point jusqu’à maintenant et pourtant, il est très important. Bien que vous puissiez vous en sortir au Portugal avec votre français et éventuellement l’anglais, si vous envisagez de rester plusieurs années, il est incontestable que vous devrez parler le portugais. L’avantage des langues latines est qu’elles s’apprennent très facilement lorsque votre langue maternelle est le Français. Sur ce point, nous vous recommandons vivement d’essayer gratuitement la méthodologie mise au point par Mosalingua que vous découvrirez en cliquant sur l’image ci-dessous.

MosaLingua Web

En vous remerciant de votre attention, nous vous invitons à partager cet article s’il vous a plu.

Retour en haut
error: Ce contenu est protégé !!